Petit retour au pays du fromage

L’hiver est terminée, mais la fin Mars a été très hiémale, avec encore des gelées. Le potager était quasiment en place, les boutures bien engagées et le shiitake prêt à être dégustés.

Pour diverses raisons nous ne profiterons pas de tout ce que j’ai mis en place cette fois. En effet, afin de pérenniser mon activité sur le Japon, j’ai besoin de plus de clients français. C’est aussi l’occasion de revoir la famille tant que les parents sont en forme, et d’accueillir un nouveau venu dans notre foyer – et encore un garçon.

Afin de partir l’esprit tranquille, et éviter que le beaup’ y passe le tracteur, j’ai préparé un peu des zones cultivées à consommer lors de notre absence.
Ceux qui peuvent lire les katakanas et hiraganas comprendront :

 

Potager japonais 2017 : guide pour belle maman
Potager 2017 : guide pour belle maman

D’ailleurs cette absence de surface à cultiver est un choc pour moi au retour en France. Mais les élections et la tendance fascisante de notre nouveau pays m’ont encore plus choqué, tout comme cette mascarade électorale qui aboutit encore sur un non-choix.

Sans faire de commentaires politiques, après avoir vécu dans un pays résolument conservateur à tendance xénophobe (les bons étrangers c’est ceux qui passent laisser leur pognon avant de rentrer), je me dis que faut vraiment en vouloir…

Si mes beaup’ se délectent des shiitake qui sont enfin sortis fringants – et comme prévu – j’ai pu ramener des « implants » à shiitake pour en faire ici. Il me manque le bois. Vu qu’il faut 18 mois pour pouvoir en récolter, j’ai peur d’être au Japon quand la première récolte sera venue !

Le temps est aussi beaucoup plus doux que là-bas, moins pluvieux (sauf ces jours-ci).

Allons courage, il faut faire rentrer des clients !

Une saison de butternuts

L’été touche à sa fin – nous sommes toujours dans l’hémisphère nord, la piscine est désertée par les petits. Il faut dire que les températures ici chutent la nuit, pas idéal pour garder l’eau chaude, surtout qu’il flotte pas mal. Bref pour la première fois depuis des mois j’ai eu froid la nuit et j’ai du fermer la fenêtre.

Dans le jardin, c’est le chant du signe des tomates, courgettes et autres légumes d’été. Je vais quand même tenter de sauver mon plant de poivrons d’Ampuis en le mettant en pot et dans la maison…

Mais Septembre reste la saison des récoltes ! Da récolte du riz pour le saké a débuté fin Août et devrait se poursuivre encore 1 à 2 semaines, puis ce sera au tour du riz pour la cuisine. Le fameux « shinmai » 新米 ou riz nouveau couru par les amoureux du riz. Attention, il ne convient pas aux sushis, on lui préférera le « komai » 古米 ou vieux riz, moins humide et plus adapté pour absorber l’assaisonnement.




Dans le potager, mes plants de butternuts s’en sont donnés à cœur joie malgré le Aulacophora indica ou scarabée de feuille de courge et/ou son compère Aulacophora femoralis « urihamushi » ウリハムシ scarabée des cucurbitacées qui auront participé activement à l’anéantissement des melons, courges, courgettes…

Aulacophora indica scarabée des courges
Aulacophora indica scarabée des courges : il vole mal mais aucun oiseau ne semble l’apprécier….

Je vais généraliser la couverture du sol avec les restes d’herbes, vu qu’ici ils sont passionnés ou plutôt obsédés par couper les mauvaises herbes – pour ensuite les brûler. Cela me garde la terre super aérée, une bonne faune et flore (champignons) dans le sol, un engrais naturel et pas besoin d’arroser en plus (juste au départ, avec un mélange eau/urine à 10-20%). Par contre je n’utiliserai plus de purin de porc (j’en ai pas mis beaucoup mais bon) dans ce cas de figure.

couverture du sol avec des restes de tatamis, tonte, balle de riz... le top !
Couverture du sol avec des restes de tatamis, tonte, balle de riz… le top !

Autour de chez moi

Gifu Akechi Testudo

L’article sur les U-Turn et co. est toujours en préparation. J’essaie de documenter au mieux, mais le temps me manque. Surtout pendant les vacances avec les petits et la chaleur ! Août est assez pluvieux cette année, bien que nous soyons assez éparagnés par les typhons.

Voici quelques coins autour de chez moi, auprès des montagnes. Attention pas mal de photos, ça peut charger un peu…

Lire la suite

Début de la nouvelle année en Avril

tressage bambou japon

Après avoir conclu l’année en Mars, nos chers bambins n’ont eu le temps de se prélasser que 15 jours avant de reprendre le chemin de l’école. Primaire pour l’un et maternel pour l’autre.

L’année fiscale démarre pour beaucoup d’entreprises en Avril.

Avril est surtout la période immuable du renouveau de la Nature, marqué par les fameux cerisiers en fleur (sakura). Si les allemands – surtout les bavarois – ont l’Oktoberfeist, les japonais ont le Hanami où contempler les cerisiers rimes plus avec boire une nouvelle tournée… Dans notre campagne des piémonts alpins, les cerisiers sont un peu en décalage avec Tokyo, ce qui ne manque pas de plaire aux touristes étrangers de passage.

Lire la suite

Projets d’aménagement

Je vous avez parlé du projet si j’avais une yama. En fait nous avons – enfin la famille de mon épouse – un peu de terrain. Je m’occupe d’une partie et le beau père de l’autre.

Qu’est ce qu’une maison japonaise traditionnelle ?

La maison traditionnelle japonaise à la campagne n’est pas juste un bâtiment au toit de chaume avec un joli irori 囲炉裏 ou foyer central traditionnel et une entrée en terre battue où l’on tressait la paille de riz l’hiver.

Outre le kura 蔵 ou grenier-grange aux épais murs blancs, les maisons

Lire la suite