Gifu Akechi Testudo

Autour de chez moi

L’article sur les U-Turn et co. est toujours en préparation. J’essaie de documenter au mieux, mais le temps me manque. Surtout pendant les vacances avec les petits et la chaleur ! Août est assez pluvieux cette année, bien que nous soyons assez éparagnés par les typhons.

Voici quelques coins autour de chez moi, auprès des montagnes. Attention pas mal de photos, ça peut charger un peu…

japon montagne brume
Vu du terrain du collège sur les montagnes baignées de brume
barre traction japon outdoor sport
La barre de fer en hauteur, objet de torture et de mes entraînements solitaires

Les vacances me laissent le terrain pour moi tout seul. Pas de « Hello » ou « American? », aucun rire… juste moi, le sable, les barres, la corde et ma sueur, si la pluie ne s’invite pas. Sal temps pour les gros je vous le dis !

La petite micheline ou omnibus qui dessert le village à la ville plus bas, s’arrête à cet arrêt pas trop loin de chez moi. La nuit il me fait penser à l’arrêt dans Chihiro de Miyzaki. Si le rail ne survit que grâce aux subventions, il reste très utile pour les lycéens. Le village n’a plus de lycée depuis une dizaine d’années. Pas assez de jeunes.

Gifu Akechi Testudo
Gare sur l’Akechi Line ou Akechi Testudo, près de chez moi

Le jardin est devenu un havre pour les bestioles et les herbes en tout genre – bien que les haricots, curcubitacés, plantes aromatiques, tomates, poivrons, fenouil et incontournables chicorées qui se sont ressemées survivent ! Serpent, belle araignée jaune à rayure, grenouille, rat des champs … J’aime bien regarder le tas de compost : il y a toujours de l’activité, des plantes comestibles qui poussent suite aux déchets de l’année dernière. J’ai eu des tomates dans mon potager car des graines présents dans le compost y ont germé. Idem avec d’autres légumes comme les poivrons, kabocha, butternuts – j’ai intensifié la production mais à partir de graines récupérées – ou poivrons.

exterieur jardin campagne japon
Banc maison avec une vieille poutre récupérée chez le voisin et caisses en bois (traités avec lasure transparente). Les haricots verts dans le filet rouge à droite.
compost japon gifu
Taro (grosse feuille), tomate, patates et autres prospèrent autour et dans le compost

Là c’était avant la grosse chaleur + humidité ! Les mauvaises herbes ont pris un coup de sang et sont devenues problématiques, malgré 2 passages pour faucher. Reste à planter en cette fin Août patates d’automne, petit bois, échalote (enfin c’est comme ça qu’il la vende) et chou rouge.

Escapade vers Kasugai : un hôtel qui a fait faillite, maintenant les fantômes y dorment paraît-il… Il est en lien avec l’important temps tout près – mais la religion ne fait plus trop recette.

hotel abandonne japon kasugai
Pas de retouche ici. Atmosphère authentique de ce 25 Août. Un petit frisson ?

Laisser un commentaire